Débuter en bricolage de palette : Un composter

Bricoler en palette c’est donner une seconde vie à un déchet industriel et cela vous permet d’avoir de la matière première gratuite. Partant de là les possibilités n’ont de limites que celles de votre imagination. Voici 2 sites pour vous inspirez (il y en a des flopées d’autres) :

Trouver palette

La palette est juridiquement un « emballage de transport » mais quand elle est sur un trottoir c’est déchet (source) il n’y a donc plus qu’à se pencher. Cependant attention à ne pas prendre des palettes consignées (label UE) sinon ça n’est plus du recyclage…

Vous pouvez donc en trouver partout, le plus sûr c’est de faire le tour des zones industrielles/commerciales.

Démonter les palettes

C’est la partie la moins drôle de l’histoire selon moi, suivant ce que vous voulez faire il va vous falloir découper certaines palettes pour récupérer des planches. C’est un élément important à prendre en considération lors de votre conception (pour les fainéants comme moi : moins de travail possible c’est le mieux)

La première méthode que j’ai trouvée consistait à taper sur les « cubes » reliant les planches :

Cette méthode fonctionne certainement mais arrivé devant mes palettes elle s’avéra impossible à mettre en œuvre : ma palette n’était pas du tout construite de cette façon (les cubes étant remplacés par de larges traverses…)

Les planches des palettes que j’ai récupérées était dans un piteuse état (bien fendu) il m’était compliqué d’utiliser des méthodes d’arrachements (type pied de biche) sans casser la moitié d’entre elles – de plus je me suis aperçu que mes palettes étaient équipées de clous anti-arrachements

J’ai donc imaginé ma méthode qui consiste à percer 2 trous de chaque côté du clou afin d’en retirer doucement la tête en écartant doucement avec un pied de biche. Cela permet de réutiliser les clous sans avoir à les redresser, par contre ça fait de sacrés trous dans les planches ! Mais bon pour un composteur ça ira bien…

J’ai quand même (pour mes prochains bricolages en palette) trouvé une méthode simple qui n’abîme pas les planches mais qui laisse le clou où il est : palette-decoupeet oui Il fallait y penser… C’est rapide et sans surprise !

Le composteur

Comme première expérience, un composteur en palette me paraît être une bonne chose : c’est un cube, donc apriori un truc on ne peut plus simple :

  • Les 2 palettes de côté & la palette du fond n’ont pas subit de démontage  (travail en moins), elles ont par contre été découpées en longueur. Ces palettes ont été choisies car l’intervalle entre les planches était suffisamment grand pour combler avec d’autres planches de palette ;
  • La palette avant comportera une trappe faite de chutes de bois pour alimenter simplement le composteur ;
  • Le toit est fait de planches de palettes démontées (note : une étanchéité à l’eau complète n’est pas souhaitée) Il ne sera pas fixé mais le retour de toiture sera de dimension exacte afin de le faire glisser en force (le poids faisant le reste) ;

A noter que 2 rangs de planches ont été démontés sur chacune des palettes debout afin d’enfouir les traverses dans le sol. Sauf pour la porte de devant qui devra pouvoir se retirer pour qu’à l’occasion on puisse pelleter facilement le composte.

Bon bricolage et n’oublier pas de partager !

4 thoughts on “Débuter en bricolage de palette : Un composter”

    1. Bonjour David,

      Le plus long c’est la partie « démontage » des palettes. Le temps de cette partie est variable selon combien de planche tu vas casser, l’état de tes palettes, ton expérience (maintenant je peux mettre moins de 15 minutes à démonter une palette complète)

      Une fois que c’est fait je pense que ça peut prendre ~5 heures de travail effectifs (le temps de creuser pour le mettre en terre etc…)

      Si tu le réalises n’hésite pas à envoyer des photos et de donner des détails / des idées d’amélioration… je les posterais !

      Palettement,

      David

  1. Salut.

    Pour récupérer les planches des palettes sans trop de casse il faut que le bois soit humide voire mouillé. Donc trouvez le nombre de palettes qu’il vous faut, et passez-les au jet d’eau pendant deux ou trois jours (ou laissez-les sous la pluie si vous avez cette chance) le bois sera plus souple et cassera moins (expérience vécue –> démontage de 34 palettes avec très peu de perte).

    Après, mettez les planches à sécher (ça va très vite) et bon bricolage !!

    Tout dépend de ce que vous voulez en faire, un petit coup d’huile de lin / essence de térébenthine (50 / 50 ) n’est pas un luxe, les palettes n’étant pas traitées elles pourrissent vite ou se font attaquer par les vers et autres xylophages (l’huile de lin et la térébenthine sont théoriquement des produits naturels qui ne flinguent pas les bébêtes).

    1. Merci beaucoup pour ton retour d’expérience lionel, je vais tester ça, il doit pleuvoir beaucoup cette semaine (ça devient une bonne nouvelle) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *